ACTUALITÉINITIATIVEARGUMENTSGROUPE DE TRAVAILCOMITÉTÉLÉCHARGER

Qu'est-ce que l'initiative UDC sur le renvoi


Exposé de Yvette Estermann, conseillère nationale, Kriens (LU)

Comment peut-on admettre qu'une personne, qui a violé grossièrement les lois et abusé de l'hospitalité de la Suisse, puisse néanmoins rester dans le pays? Connaissez-vous un seul pays au monde qui tolère, voire accepte que des étrangers violent gravement ses lois et abusent de ses institutions sociales? En ce qui me concerne, je n'en connais pas. Les individus dont il s'agit ici sont tous venus volontairement en Suisse et si nos lois ne leur plaisent pas, ils peuvent quitter le pays quand ils veulent.

Les éléments les plus vulnérables de la société sont les principales victimes de la violence criminelle et des abus des institutions sociales. Ces comportements délictueux compromettent les gens qui observent les lois, respectent la communauté et entendent contribuer à faire progresser la Suisse. Il est donc incompréhensible que certains puissent souhaiter garder dans le pays, voire chouchouter ces éléments criminels qui méprisent les droits humains et nuisent de manière ignoble à notre société.

Comment peut-on combattre l'initiative UDC pour le renvoi des étrangers criminels? Nous avons tous envie d'un monde plus sûr. Les étrangères et les étrangers bien intégrés sont même les premiers à souhaiter le succès de cette initiative. Pourquoi? Mettez-vous donc à la place de ces femmes et de ces hommes faisant de leur mieux et devant assister aux agissements de nombre de leurs compatriotes qui font juste l'inverse, qui refusent de s'intégrer, qui ne veulent pas faire un travail honnête. Parfois ces individus viennent même en Suisse dans la seule intention d'y commettre des actes criminels comme le trafic de drogues. Le problème de la criminalité étrangère n'a pas son origine en Suisse; la violence étrangère est importée.

Voilà pourquoi de nombreuses étrangères et de nombreux étrangers se battent également pour que la Suisse se montre plus sévère à l'égard des étrangers criminels. Il n'est tout de même pas acceptable que des étrangers établis fassent des efforts toute leur vie, travaillent, paient des impôts et voient en même temps arriver des compatriotes aux intentions criminelles. C'est une évidence: comment vous sentiriez-vous comme Suissesse ou comme Suisse vivant dans un pays étranger et lisant tous les jours ou presque dans les médias des comptes rendus sur des crimes commis par vos compatriotes: des viols, des brigandages, des assassinats, des abus des institutions sociales, etc. La conséquence inévitable serait que vous évitiez le contact avec les nationaux de crainte qu'ils ne vous mettent dans le même paquet! Vous aussi, vous seriez évité et soupçonné, car vous êtes de la même nationalité que de nombreux criminels. Je suis persuadé que vous aussi vous réfléchiriez aux moyens de changer cette situation désagréable et que vous arriveriez à la conclusion que la seule manière efficace d'agir est d'expulser ces compatriotes criminels.

J'en veux pour confirmation que le groupe "Nouvelle Patrie Suisse", un mouvement proche de l'UDC, a été fondé par des étrangères et des étrangers. Présidé par moi-même, ce groupe réunit des étrangères et des étrangers bien intégrés qui s'engagent aux côtés de l'UDC pour une Suisse plus sûre. Contrairement à ce que l'on rabâche volontiers, l'UDC n'est pas xénophobe; bien au contraire, elle est le seul parti à s'engager systématiquement pour les étrangers – mais uniquement pour ceux qui respectent nos lois et qui entendent apporter une contribution à l'avenir de la Suisse. Le groupe "Nouvelle Patrie Suisse" est clairement d'avis qu'il faut soutenir l'initiative UDC sur le renvoi pour agir contre la criminalité étrangère. Ce sont en effet les étrangers bien intégrés qui souffrent le plus des crimes commis par des étrangers et du mépris de l'être humain affiché par ces individus.

Voilà pourquoi je lance cet appel à tous les étrangers bien intégrés en Suisse: "Battons nous ensemble contre la criminalité étrangère et pour plus de sécurité en Suisse!"

Si vous aussi vous voulez agir en faveur des étrangères et des étrangers bien intégrés, alors soutenez l'initiative UDC sur le renvoi. Aidez-les personnes qui souffrent le plus de la violence et de la criminalité importées.