ACTUALITÉINITIATIVEARGUMENTSGROUPE DE TRAVAILCOMITÉTÉLÉCHARGER

Appliquer les modalités de l'initiative maintenant


par Dylan Karlen, conseiller communal, vice-président UDC Vaud, Villeneuve (VD)

Vous ne pouvez pas imaginer la joie qui s’est exprimée sur mon visage lorsque les Suisses, dans leur grande sagesse, ont nettement approuvé notre initiative pour le renvoi des criminels étrangers. Je me suis dis : voilà une décision courageuse des citoyens, qui se sont élevés contre le diktat des délinquants, des criminels et de tous ceux qui sont venus en Suisse pour ne pas respecter les règles et profiter du système.

Toutefois, pendant que les représentants de la gauche criminophile et du centre-mou tergiversent à Berne pour limiter ou empêcher la mise en application de notre initiative, la racaille poursuit tranquillement, paisiblement, ses activités répréhensibles dans nos rues.

Par exemple, dans ma commune, à Villeneuve, plusieurs bandes de jeunes mesurent leur virilité, et surtout leur débilité, au travers de courses automobiles. Ces bolides lancés à toute allure au travers de la localité représentent des risques énormes pour la population, surtout lorsque ces courses poursuites se pratiquent au moment de la sortie des écoles ; le tout sous le regard ébahi et impuissant des policiers locaux.

Pas la peine de vous préciser que ces chauffards ne sont pas originaires des lieux et conduisent des véhicules, très probablement financés par l’argent du contribuable, bien plus puissants et récents que ma petite Opel Corsa, modeste résultat du labeur d’un petit chef d’entreprise qui paie docilement ses impôts.

Il est maintenant grand temps d’appliquer les modalités de notre initiative populaire, afin de pouvoir réexpédier ces crapules dans leur pays d’origine. Il faut faire comprendre au reste du monde qu’en Suisse, on dit NON à la libre-circulation des criminels.

- la version orale du discours fait foi -